GHN Aide à la création

Le GHN  accompagne les candidats à la création d’un centre équestre

Le projet personnel

Pour se lancer dans la création d’une entreprise, il faut d’abord bien se connaître. C’est une condition indispensable au créateur pour surmonter les obstacles qu’il va rencontrer et pour choisir les créneaux qui lui permettront de satisfaire au mieux ses aspirations tout en tirant le maximum de ses atouts. Quant à ses faiblesses, les connaître, c’est déjà les réduire de moitié…

Un grand nombre de compétences seront indispensables pour faire fonctionner votre établissement équestre : la créativité, l’aptitude à diriger, la capacité d’organisation, la faculté de communiquer avec des publics différents (moniteurs, fournisseurs, clients,…).

le choix du statut juridique

Les conditions d’un environnement stable pour l’entreprise sont nombreuses. Il s’agit d’abord de s’assurer un accès au foncier stable. Plusieurs possibilités sont alors envisageables, on peut louer ou acheter ses propres installations. Vous devez donc étudier précisément la situation afin de prendre la meilleure décision.

La structure juridique doit être adaptée à votre projet et à votre situation personnelle (et non l’inverse). Le choix de la structure juridique constitue une étape importante de la création de l’entreprise qui découle de votre étude de marché et votre étude financière.

Les aides

Les projets équestres peuvent bénéficier de certaines aides: Découvrez les différentes aides: aides Jeunes agriculteurs, aides pour la création d’entreprise,… et leurs conditions d’attribution.

Les formalités de création

Avant l’ouverture d’un établissement équestre, vous devrez effectuer certaines formalités auprès des administrations dont relèvent ces établissements (Direction Dpératementale des Territoires, IFCE, Mairie,…).

L’animation, l’encadrement et l’enseignement de l’équitation doivent être réalisés par des personnes diplômées.

Les études de cas

Le GHN a  réalisé des études de cas qui consiste à décrire en détail et de manière approfondie une exploitation viable existante.

La diversité des entreprises équestres et leur contexte géographique ne permet pas l’utilisation de référentiel fondé sur des moyennes de groupes d’entreprises ou sur une entreprise « non réelle ».

Les études de cas du GHN ont aussi vocation :

  • A expliquer la législation de ces exploitations agricoles particulières qui reçoivent aussi du public et exercent une activité sportive réglementée.
  • A fournir des indications dans les choix de gestion du futur dirigeant.

Les études de cas sont réparties en 3 grandes masses :

  • l’enseignement
  • la prise en pension
  • le tourisme

Au sein de ces trois grandes masses, on retrouve une diversité d’établissements en fonction du public visé notamment.

Équit’Infos

Recevez chaque mois toute l’actualité juridique du monde équestre !

Équit’Infos n°607 – Avril 2015

FORMATIONS

Le Groupement Hippique National vous propose ses formations.

À distance ou en salle abordant les domaines de la création, gestion et direction d’entreprises équestres, la théorie des métiers d’animation ou d’enseignement de l’équitation.

 

Source http://www.ghn.com.fr

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
(Votre inscription nous permet de contrer la recrudescence de spams sur les commentaires. En aucun cas elle ne servira à alimenter une base de données de contacts)