Financement des formations Jeunesse & Sports – Principe et solutions

Principaux dispositifs de prise en charge:

Pour ceux qui n’ont jamais tra­vaillé, sont en cours d’accès à un pre­mier emploi ou à la recher­che d’une pre­mière qua­li­fi­ca­tion pro­fes­sion­nelle, il est possible de béné­fi­cier d’une aide à la for­ma­tion ini­tiale dans un établissement public natio­nal du minis­tère (condi­tions par­ti­cu­liè­res).

  • Formations subventionnées par le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative : réductions des tarifs pour les personnes en formation initiale.
  • Si vous avez entre 16 et 25 ans inclus et si vous sou­hai­tez pré­pa­rer un diplôme en alter­nance.
  • Contrat d’apprentissage : contrat de travail assorti d’une formation obligatoire dans un centre de formation d’apprentis (CFA) conventionné par le conseil régional (jusqu’à 30 ans sous certaines conditions).
  • Contrat de professionnalisation : contrat de travail assorti d’une formation obligatoire financée par les fonds gérés par les partenaires sociaux.

Si vous êtes sala­rié(e)

  • Congé individuel de formation (CIF) : après accord de l’employeur, la formation peut être prise en charge par les organismes paritaires agréés (OPCA) pour le CIF.

Si vous êtes deman­deur d’emploi

  • Allocation de retour à l’emploi

La formation professionnelle a pour but de favoriser la reprise d’activité pour des personnes qui connaissent des difficultés sur le marché du travail ou qui souhaitent engager une reconversion professionnelle . Le financement d’une formation peut être soumis à plusieurs conditions selon les organismes sollicités (ASSEDIC, Région …).

Pour béné­fi­cier d’un finan­ce­ment par l’ASSEDIC, il faut notam­ment :

  • être inscrit en tant que demandeur d’emploi et bénéficier des allocations chômage
  • la formation suivie doit s’inscrire dans votre Projet d’Action Personnalisé (PAP)

    www.lepare.com

Il convient de dis­tin­guer deux éléments : le coût de la for­ma­tion et la rému­né­ra­tion du béné­fi­ciaire de la for­ma­tion. Certains dis­po­si­tifs pré­voient la prise en charge du coût de la for­ma­tion et de la rému­né­ra­tion du sta­giaire. D’autres dis­po­si­tifs ne pren­nent en compte que le finan­ce­ment de la for­ma­tion ou la rému­né­ra­tion du sta­giaire. Certaines for­ma­tions ne sont pas du tout pri­ses en charge.

Se Renseigner auprès d’un conseiller à l’emploi dans les agen­ces loca­les de l’ANPE qui étudiera votre situa­tion per­son­nelle et votre pro­jet avec vous. www.anpe.fr www.inter­ca­rif.com

  • Contrat de professionnalisation pour les plus de 25 ans

Si vous êtes un licen­cié dans une asso­cia­tion spor­tive

  • Bourse de formation du FNDS (Fonds National pour le Développement du Sport). A compter du 1er février 2006 une note d’orientation du Centre National pour le Développement du Sport (CNDS = ex FNDS) précisera les modalités d’obtention d’aides à la formation, dans le cadre de la part régionale du CNDS dont les dossiers seront instruits par les Directions Départementales Jeunesse et Sports et Directions Régionales et Départementales Jeunesse et Sports.

Si vous êtes spor­tif de haut niveau

  • Vous pouvez bénéficier de dispositifs spécifiques en matière d’insertion professionnelle. Pour de plus amples informations vous pouvez prendre contact avec le correspondant sport de haut niveau de votre Direction régionale jeunesse et sport.

Pour tout ren­sei­gne­ment, contac­ter :

  • Les ASSEDIC
  • l’agence locale pour l’emploi
  • la mission locale (16/25ans)
  • la maison de l’emploi

Pour tout ren­sei­gne­ment com­plé­men­taire, s’adres­ser à la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports dont relève votre lieu de domi­ci­lia­tion.

www.sports.gouv.fr

Comment financer sa formation ?

L’Etat par­ti­cipe au finan­ce­ment de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle ini­tiale, aux côtés des conseils régio­naux, mais la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle conti­nue relève prio­ri­tai­re­ment de l’employeur, des bran­ches pro­fes­sion­nel­les (par l’inter­ven­tion des orga­nis­mes pari­tai­res col­lec­teurs agréés) et des conseils régio­naux.

Il existe de nom­breux dis­po­si­tifs variant selon la situa­tion per­son­nelle du candidat, il est donc impor­tant d’étudier ses droits dès son ins­crip­tion aux épreuves de sélec­tion afin d’exploi­ter tou­tes les pos­si­bi­li­tés.

A savoir

  • Le droit à une rémunération ou à une aide financière n’est pas systématique et les dispositifs ne se cumulent pas forcément .
  • Il faut remplir les conditions requises pour chaque type d’aide.
  • Il faut penser aux délais pour déposer les dossiers de demande d’aide – Pendant la formation le statut n’est pas celui d’étudiant mais de stagiaire de la formation professionnelle.

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
(Votre inscription nous permet de contrer la recrudescence de spams sur les commentaires. En aucun cas elle ne servira à alimenter une base de données de contacts)