Organisation de l’Enseignement Agricole – Premier Volet: L’enseignement Public

L’enseignement agricole public

Il relève du Ministère de l’Agriculture et de la Péche depuis sa création en 1881. Il offre une variété de parcours de formation allant de la classe de 4e jusqu’aux diplômes d’ingénieurs, en passant par les CAP, BEP, Baccalauréats, BTS et licences professionnelles et représente, par le nombre d’élèves, d’apprentis, d’étudiants et de stagiaires en formation continue, la deuxième communauté éducative en France, soit 66 500 élèves répartis du niveau V au niveau III (voir Nomenclature des niveaux de formation) 22 000 apprentis et 75 000 stagiaires de la formation professionnelle continue. On compte dans l’enseignement agricole public un total de 218 lycées , 100 centres de formation d’apprentis (CFA) , 147 centres de formation professionnelle et de promotion agricoles (CFPPA), 19 établissements d’enseignement supérieur.

Les formations, qui dispensent à la fois un enseignement secondaire technique et un enseignement supérieur peuvent se dérouler :

  • En formation initiale scolaire
  • En formation par apprentissage
    Pour les jeunes de 16 ans à moins de 26 ans
  • En formation supérieure
    Soit un cycle court qui mène au BTSA et un cycle long qui prépare aux carrières d’ingénieur ou de vétérinaire.
  • En formation continue
    Pour améliorer son niveau de qualification, acquérir une qualification professionnelle, une spécialisation, un perfectionnement.
  • 642-436 exam

  • En formation ouverte et à distance (FOAD)
    Pour les projets de formation des jeunes et adultes isolés ou indisponibles.

Dans l’enseignement supérieur agronomique et vétérinaire, on recense 13 000 étudiants, dont 50% de filles, répartis dans 19 établissements publics, à savoir des écoles d’ingénieurs, écoles vétérinaires, ainsi que 2 écoles spécialisées formant des paysagistes et des enseignants, forment des cadres supérieurs appelés à exercer dans les domaines agronomiques et forestiers, agro-industriel, vétérinaires ainsi que dans les secteurs de l’environnement, de l’aménagement rural et de l’architecture paysagère.

La loi de 1984, confirmée par la loi d’orientation agricole de 1999 stipule que le rôle des établissements publics d’enseignement agricole est d’assurer:

  • La formation initiale et continue,
  • le développement et l’expérimentation,
  • l’animation rurale et la coopération internationale,
  • l’insertion scolaire sociale et professionnelle,
  • le développement territorial.
  • Cisco 700-505

Pour mener à bien ses missions, le réseau des établissements publics dispose d’ingénieurs et d’animateurs socio-culturels, mais aussi de structures équestres, d’exploitations agricoles et de centres de ressources.

Pour en savoir plus

La plupart des formations liées aux métiers du cheval sont rattachées à l’enseignement agricole qui se décompose en deux branches

  • L’enseignement public
  • L’enseignement privé

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
(Votre inscription nous permet de contrer la recrudescence de spams sur les commentaires. En aucun cas elle ne servira à alimenter une base de données de contacts)